À propos des îles Marshall

Les îles Marshall forment une nation d’atolls dispersés et d’îles éloignées, qui sont connus pour leur vie marine et leurs possibilités de plongée. De nombreux atolls sont parsemés de fleurs de Flamme de la forêt, d’hibiscus et de plumeria de différentes couleurs. On compte également au moins 160 espèces de corail autour des îles. Les atolls sont réputés pour leurs plantations de cocotiers et de papayes, ainsi que pour leurs pandanus et leurs arbres à pain.

Les marais sont un groupe intéressant. En plus d’être des marins compétents qui connaissent la pêche et la navigation aussi bien que n’importe qui, ils sont un groupe multiculturel à part entière. Après avoir été isolées pendant deux millénaires, les îles ont commencé à être colonisées à partir du 18e siècle par une vague de visiteurs et d’occupants successifs, des Britanniques et des Russes aux Allemands, aux Japonais et aux Américains.

Les atolls les plus modernes portent les marques de tout cela, avec des restaurants et une cuisine variés. La capitale de l’atoll de Majuro est tournée vers l’Ouest, relativement développée mais encore assez décontractée. Les véritables merveilles tropicales sont les îles extérieures, qui sont pour la plupart des taches de rousseur paradisiaques immaculées, bien que certaines aient été témoins des horreurs des essais nucléaires.

Les îles Marshall sont sans aucun doute un haut lieu de la plongée, de nombreux amateurs ayant quitté la capitale pour se rendre à Rongelap, un site de plongée en pleine nature. La plongée parmi les épaves de la Seconde Guerre mondiale est également populaire, bien que la principale attraction soit peut-être l’île Bikini. Vous avez peut-être entendu parler de Bikini. De là ou à proximité, quelque 23 engins nucléaires ont explosé lors de tests effectués par les États-Unis dans le récif, à l’intérieur de l’atoll, par l’air et même sous l’eau. Les plongeurs peuvent participer à des visites guidées pour découvrir l’histoire des essais nucléaires, tandis que l’UNESCO a déclaré Bikini site du patrimoine mondial pour le fait qu’il reste des preuves tangibles et directes d’essais nucléaires. Loué à l’armée américaine, l’atoll de Kwajalein est toujours utilisé pour des essais de missiles.