À propos de la Bolivie

Avec ses pics andins recouverts de glace, ses lagunes cristallines, ses basses terres accidentées, sa forêt amazonienne, ses vallées en terrasses et son altiplano balayé par les vents, la Bolivie enclavée est une vitrine virtuelle des paysages les plus spectaculaires d’Amérique du Sud.

Parmi ses sites emblématiques, citons le lac Titicaca, foyer spirituel du mythe de la création inca et plus haut lac navigable du monde ; le Salar de Uyuni, le plus haut et le plus grand lac salé du monde ; et La Paz, la plus haute capitale de facto du monde. Le panorama des toits délabrés de la ville, qui s’étendent dans le bassin sous le puissant mont Illampú, est certainement l’un des plus impressionnants des Amériques.

Les plus grands trésors du pays sont les Boliviens eux-mêmes. Près des deux tiers des habitants sont d’origine indigène, préservant ainsi les racines culturelles les plus pures du continent, ce qui, pour les visiteurs, se traduit par un éventail éblouissant de festivals colorés, de rituels mystérieux, de musique folklorique obsédante, de marchés magiques et de danses costumées éblouissantes.

Si le tourisme sur mesure est en train de se développer, les longs voyages en bus par des cols de montagne escarpés, les voyages en jeep à travers des paysages vides et les nuits froides en altitude dans des auberges de jeunesse sous des couvertures en laine de lama ne manquent pas.

Les villes de Bolivie résument les contrastes stupéfiants du pays. La Paz mélange la culture traditionnelle et moderne dans une frénésie de collisions. Tissez votre chemin dans les ruelles où les restaurants cosmopolites et les bars animés rivalisent avec les marchés aux sorcières et les minibus qui roulent à toute allure. En revanche, Santa Cruz a une ambiance plus jeune : célèbre pour son carnaval animé, c’est le centre en plein essor des basses terres tropicales de l’Est. Sucre et Potosí sont les chroniques du passé de la Bolivie : des manoirs blanchis à la chaux, des églises dorées, des places monumentales et des rues pavées escarpées. Tupiza et Uyuni offrent quelque chose de tout à fait différent : la culture isolée des villes de l’Altiplano.

De la verdure de la jungle aux vastes plaines de sel blanc et aux zones humides remplies de vie sauvage, la variété des paysages peut être impressionnante : un jour, vous vous retrouvez à marcher dans un canyon de formations rocheuses, le lendemain, dans des geysers volcaniques et des étendues infinies de sel blanc. C’est ce panoplie de caractéristiques remarquables qui fait que les voyages en Bolivie sont variés, vivants et inoubliables.