guide de voyage Nouvelle-Calédonie

L’île de Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique est un paradis pour les amoureux de la nature. Bien au-dessus de son poids, l’île s’enorgueillit de posséder des caractéristiques naturelles impressionnantes, dont le plus grand lagon du monde et un récif corallien de 1 500 km (930 milles) de long, le deuxième en taille après la Grande Barrière de corail d’Australie.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008, le vaste récif corallien de Nouvelle-Calédonie offre l’une des plongées les plus spectaculaires du monde. Non seulement c’est un site de nidification important pour les tortues vertes, mais il abrite aussi une étonnante variété de poissons tropicaux, d’oiseaux marins, de requins, de baleines et de dugongs, aussi appelés vaches marines.

Les visiteurs trouveront un mélange tout aussi diversifié d’animaux sauvages à l’intérieur des terres. La Nouvelle-Calédonie est célèbre pour ses renards volants et sa myriade d’oiseaux exotiques, dont le corbeau calédonien très intelligent, qui s’accroche aux branches pour cueillir ses insectes proies dans les arbres.

Mais il ne s’agit pas que de la faune. Cette ancienne colonie française, aujourd’hui classée comme collectivité spéciale de la France, est un mélange fascinant de culture mélanésienne et française. Cette fusion improbable est la plus visible dans la capitale, Nouméa, où les hôtels de luxe, les restaurants gastronomiques et les boutiques en peluche rivalisent avec la cuisine mélanésienne, la danse et autres traditions locales.

Cette juxtaposition n’est cependant pas toujours harmonieuse et les conflits entre la France et la Nouvelle-Calédonie éclatent parfois, reflétant leurs attitudes différentes sur l’autonomie gouvernementale, les essais nucléaires français dans la région, etc. Il y a un appétit d’indépendance depuis un certain temps maintenant et le territoire semble évoluer lentement vers un statut souverain.