À propos du Territoire du Nord

Fier de son individualité musclée, « le Territoire » est l’endroit où les idées préconçues sur la dureté de la nature australienne sculptée par le temps prennent toute leur forme. Des anciennes plaines vertes de ce que l’on appelle le Top End (la partie la plus septentrionale du continent australien) aux merveilles naturelles du Centre Rouge, c’est une région qui fait face à des extrêmes physiques. Voyager ici donne une impression de pays beaucoup plus sauvage qu’un voyage le long de la côte est de l’Australie, et son éloignement relatif joue un rôle important dans l’attrait de cette région.

Cela ne veut pas dire que le Territoire du Nord n’a pas le confort d’une maison, bien sûr. La capitale, Darwin, est une ville tropicale décontractée, avec une scène de bars animée, de nouveaux développements accrocheurs et une épaisse saveur multiculturelle. Vous pouvez vous rendre sur les marchés de la plage, faire une croisière au coucher du soleil ou vous plonger dans l’histoire remarquable de la ville – plus de bombes de guerre sont tombées ici qu’à Pearl Harbor. La ville est également connue pour être la porte d’entrée du phénoménal parc national de Kakadu, une vaste bande de terre avec un puissant héritage indigène et une faune allant des crocodiles aux aigles de mer.

En direction du sud, le long de la Stuart Highway, qui traverse tout l’État, on peut s’arrêter au parc national de Litchfield, connu pour ses chutes d’eau et ses piscines, à la gorge de Nitmiluk, l’un des sites de kayak les plus spectaculaires d’Australie, à Alice Springs, une ville audacieuse et fascinante au milieu du pays, et bien sûr aux puissantes formations rocheuses du Centre Rouge, notamment à l’énormité d’Uluru, qui est vraiment à couper le souffle.

Dans tout le Territoire du Nord, une grande partie du paysage est drapée de la légende du Temps du Rêve. Vous trouverez donc également de nombreuses occasions de faire de la marche dans le bush, de goûter au « bush tucker » ou simplement d’en apprendre plus sur la culture aborigène.