Choses à voir et à faire à Saint-Marin

Admire la beauté de la Basilique de Saint-Marin

Saint-Marin se vante de nombreuses belles églises, notamment la Basilique de Saint-Marin. Ses racines se trouvent dans une église médiévale beaucoup plus ancienne, mais celle-ci a été construite sur le même site au XIXe siècle en style néo-classique, avec d’impressionnantes colonnes Corinthiennes. L’église abrite des reliques de Saint-Marin lui-même, qui est crédité d’avoir fondé la République de Saint-Marin au 4ème siècle.

Douze dans le passé au Musée de l’Emigration

Expérimentez les épreuves des nombreux émigrants de Saint-Marin au Musée de l’Emigration, une promenade informative à travers l’histoire des populations en mouvement grâce à des images, des écrits et divers documents historiques. Hébergé par le monastère de Santa Chiara, le cadre du musée est également d’un grand intérêt.

Profitez de l’art ancien et nouveau du musée de Saint-François

Abrité dans un cloître médiéval, le musée de Saint-François ne manque pas de peintures religieuses exposées, tandis que la galerie d’art contemporain et moderne présente un peu d’art profane. Cette dernière est une collection modeste mais divertissante de peinture, de photographie et de sculpture.

Profitez du grand air

Visitez les forêts de pins parfumées, les champs et les cours d’eau du territoire – parfaits pour l’équitation, la pêche et la marche. Pour un plaisir encore plus intense, les pentes abruptes qui entourent la capitale offrent des pistes de VTT d’essai. Et les eaux azurées de la côte adriatique ne sont jamais loin.

Explorez les anciennes racines de Saint-Marin au Musée national

Basé dans l’historique Palazzo Pergami Belluzi, le Museo di Stato présente des découvertes archéologiques du néolithique, des objets des Étrusques, des Romains et des Byzantins, ainsi que des peintures de la Renaissance et des vestiges de la monnaie unique de Saint-Marin. Il est intéressant de noter que le musée a bénéficié de milliers de dons privés de la part de fans de la République, notamment d’hommes politiques et d’intellectuels italiens.

Explorez les villages

Au-delà de la capitale de Saint-Marin, qui regorge de touristes, il y a huit villages pittoresques dispersés dans la campagne qui méritent également d’être visités. Vous y trouverez d’anciens remparts et des sites religieux, dont l’église et le couvent de Valdragone, le fort de Pennarossa, le château des Malatests à Serravalle et le musée des timbres et des pièces de monnaie à Borgo Maggiore.

Storm the fortresses of San Marino

Le minuscule État indépendant de Saint-Marin ne compte pas moins de trois forteresses, dont la Guaita du XIe siècle, le Montale du XIVe siècle et le Cesta – un édifice du XIIIe siècle émergeant de l’ancien rocher au point le plus élevé du mont Titano. Chaque tour occupe l’un des trois sommets de Saint-Marin.

Parcourez le centre médiéval

Explorez le centre médiéval parfaitement préservé avec ses rues étroites et sinueuses, ses églises et ses anciennes maisons. Les voitures sont interdites dans cette zone, ce qui fait de la promenade sur les remparts de la ville un moyen paisible et atmosphérique de s’imprégner de l’esprit de l’ancienne cité-État.

Regardez la relève de la garde au Palazzo Pubblico

Le Palazzo Pubblico (Palais du gouvernement), trapu et néo-gothique, vaut le détour, avec ses remparts, sa tour de l’horloge et ses arcades, et ne manquez pas la relève de la garde à 8h20 ou 18h20. Pour en savoir plus, rendez-vous au musée national, avec sa collection de pièces archéologiques et d’œuvres d’art.

Regardez la régate de voile

L’une des dates les plus importantes du calendrier est celle des 24 Ore di San Marino, la principale régate de voile du pays, qui se déroule en juillet et qui est une grande vitrine de bateaux rapides. Il y a aussi le Gran Premio Formula 3000, l’un des nombreux événements annuels de course automobile.