À propos de la Biélorussie

Pays dont le paysage est encore imprégné des souvenirs de son passé soviétique, la Biélorussie est en train de devenir un point chaud à la mode en Europe de l’Est – le pays se défait lentement de sa réputation communiste pour devenir une destination touristique naissante et moderne.

Contrairement à nombre de ses voisins qui ont choisi de faire partie de l’Union européenne après la dissolution de l’Union soviétique, le consumérisme est notamment absent en Biélorussie – et ceux qui la visitent ont droit à une destination aux multiples facettes, riche en histoire, débordante de culture et peuplée d’habitants chaleureux et généreux.

Et bien que sa popularité soit croissante, l’attrait de la Biélorussie pourrait bien se trouver dans son isolement. En effet, c’est l’un des rares endroits où l’on peut encore voir ce qu’était la vie à l’époque du communisme. Largement intact, la Biélorussie offre une abondante iconographie soviétique, en particulier dans les grandes villes, permettant à quiconque a de l’imagination de visualiser comment les choses étaient autrefois.

La principale destination est la capitale, Minsk, définie par des rues propres et une architecture stalinienne néoclassique, et où une ambiance cosmopolite côtoie une intense fierté nationale. Véritable survivante, Minsk est une ville dont le caractère est presque tangible – ayant maintes fois, tout au long de son histoire tumultueuse, refusé de dire « mourir ».

Brest est une autre ville intéressante. Nichée à la frontière polonaise, Brest possède un charme et une histoire abondante, et est peut-être aussi la plus occidentale de toutes les villes biélorusses.

En dehors des villes, les voyageurs découvriront de vastes plaines, des villages pittoresques, d’anciens châteaux, des monastères et des forêts denses, sans oublier des milliers de lacs. Des parcs nationaux protègent certains des plus grands marais du continent, ainsi que certaines des plus anciennes forêts vierges d’Europe, dont la forêt de Bialowieza, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. La campagne offre également la possibilité de voir certaines des dernières fermes collectives encore en activité.

Si la Biélorussie représente peut-être encore un coin de l’Europe de l’Est qui se développe encore après des temps difficiles, les voyageurs qui accordent à cette destination le temps qu’elle mérite en récolteront les fruits et seront sûrs de profiter d’un pays coloré et fascinant.