À propos du Kentucky

Bourbon, bluegrass et une sacrée course de chevaux : qu’est-ce qui ne plaît pas dans le Kentucky ? Cœur battant de l’industrie américaine du bourbon, les visiteurs peuvent siroter (ok, glouglou) leur chemin à travers des produits comme le Jim Beam et le Maker’s Mark lors de visites de dégustation des meilleures distilleries de l’état.

Une grande partie de cette liqueur à base de maïs est dégustée lors du Kentucky Derby, décrit par les critiques comme « les deux meilleures minutes de sport ». L’État devient fou pour cette course de chevaux à l’aveuglette : les chapeaux fantaisistes sont dépoussiérés, les paris sont placés et les mint juleps sont trempés à une vitesse extraordinaire. Le Derby, qui se déroule à Louisville, fait partie d’un festival de deux semaines, qui débute par le plus grand feu d’artifice des États-Unis, suivi d’une série de manifestations, dont un marathon et une course de bateaux à vapeur.

Si vous avez envie de vous mettre en action, partez en selle et galopez à travers les prairies ou visitez un centre de pur-sang pour découvrir les futurs gagnants.

En plus de l’équitation, vous pouvez faire de la randonnée dans les Appalaches, faire du vélo de montagne dans la forêt Daniel Boone, ou vous baigner dans la grotte Mammoth, le plus long réseau de grottes du monde. Vous pouvez faire du canoë sur des rivières tranquilles, pagayer dans des rapides d’eau vive ou pêcher le poisson-chat bleu dans l’Ohio. Ou encore explorer les champs de bataille de la guerre de Sécession et le lieu de naissance d’Abraham Lincoln ?

La bande sonore de tout voyage dans le Kentucky est le bluegrass, et les amateurs de musique peuvent suivre les lieux de naissance de légendes telles que Billy Ray Cyrus et Loretta Lynn le long de la route 23, la Country Music Highway. Il ne faut pas tarder à boire un autre bourbon et à se taper sur les doigts de pied lors d’un festival de bluegrass.