Attractions à faire et à voir à la Réunion

Douze dans les eaux chaudes et turquoises

La côte de Sous le Vent est propice à la baignade et à la plongée, notamment à Saint-Gilles-des-Bains, dont le lagon est protégé du grand large par un récif. Bien que les récifs soient des habitats protégés, la plongée sous-marine et le snorkeling sont autorisés. Le surf peut être pratiqué à Saint-Gilles, Saint-Paul et Saint-Pierre.

Explorez la flore de l’île

Sentez le parfum des fleurs tropicales, des arbres et des fruits exquis de la Réunion à travers l’île ; les visites visent à montrer au visiteur quelques-unes des nombreuses espèces endémiques. Vous pouvez aussi vous rendre au Jardin de l’Etat, jardin botanique très bien entretenu de la capitale Saint-Denis, ou au Jardin L’Eden, jardin tropical de Saint-Gilles-des-Bains.

Randonner dans les vallées volcaniques

Une des particularités de la Réunion est ce qu’on appelle les cirques, de grandes vallées volcaniques entourées de montagnes, qui créent des amphithéâtres naturels d’environ 10 km de diamètre. Le plus beau est probablement celui de Salazie, avec ses magnifiques cascades, notamment celles connues sous le nom de « Le Voile de la Mariée » près de Hell-Bourg.

Relax sur les plages de la Réunion

La Réunion ne possède pas de plages étendues, mais celles de la côte ouest sont magnifiques avec des sables jaunes, noirs ou blancs. Les meilleures plages se trouvent à Saint-Gilles, Saint-Leu (où la ferme des tortues de corail mérite une visite) et Étang-Sale. La capitale, Saint-Denis, est entourée de montagnes sur trois côtés et possède plusieurs sites d’intérêt, dont le musée d’histoire naturelle et la galerie d’art Léon Dierx avec sa collection de peintures impressionnistes françaises. On y trouve divers temples, une mosquée et une cathédrale, signe de la variété culturelle et religieuse de la population de l’île. La Réunion possède plus de 600 km de sentiers balisés et on peut faire de l’escalade parmi ses pics volcaniques. Cilaos, autrefois tristement célèbre comme refuge pour les esclaves en fuite, avec une vue impressionnante sur le Bras Sec et l’Îlet à Cordres, s’élève à environ 1 220 m. Le Piton des Neiges est le point culminant de l’île, tandis que Mafate est sa vallée la plus reculée, encore inaccessible par la route.

Parcourez le marché de Saint-Paul

Les nombreuses communautés de l’île se réunissent à Saint-Paul pour le marché animé qui a lieu tous les vendredis après-midi et samedi matin. Situé en bord de mer de la première capitale de l’île, les étals de produits locaux et d’artisanat abondent, tout comme les cuisines populaires qui vendent des plats créoles traditionnels. La Réunion offre de fantastiques possibilités de randonnée, notamment le chemin du Nez-de-Boeuf, qui offre une vue splendide sur la rivière des Remparts, à 1 000 mètres d’altitude. Le cratère de l’Enclos Fouque, large de 8 km, et le sommet du volcan actif Piton de la Fournaise, à 2 632 m, peuvent être explorés à pied. La forêt de Bébour-Bélouve, au centre de l’île, est dominée par des arbres tamanoirs et de grandes fougères d’aspect préhistorique. Dans l’air humide, les mousses sont accrochées aux branches des arbres, tandis que de rares oiseaux endémiques s’y élancent. On y accède depuis la Plaine-des-Palmistes, la forêt est presque déserte en semaine bien qu’elle soit un lieu de retraite très fréquenté le week-end. Le festival hindou de Cavadee

Le patrimoine mixte de la Réunion a laissé une île débordante de spectacles culturels. La communauté tamoule de l’île, par exemple, exécute la cavadee (danse du fardeau) lors du festival hindou coloré de Thaipusam en janvier ou février. Cette danse, qui se déroule à Saint-André, exige des fidèles qu’ils portent de lourds fardeaux tout en accomplissant des actes de dévotion supplémentaires, comme le perçage de la peau.