À propos du Maroc

Le Maroc est un mélange capiteux de cultures, de religions, de traditions anciennes et de sensibilités modernes. Il évoque des images de thé à la menthe et de tajine, de plantations de dattes et de minarets, de médinas labyrinthiques et d’étals d’épices piquantes.

L’un des pays les plus libéraux d’Afrique du Nord, la plus grande carte de visite du Maroc est Marrakech, une ville vertigineuse et grandiose que Winston Churchill a décrite comme « tout simplement le plus bel endroit au monde pour passer un après-midi ». Ce sentiment est aujourd’hui partagé par de nombreux voyageurs.

Chaque ville a un caractère distinct et différent. Tanger, au nord, est la porte de l’Afrique et se caractérise par ses bâtiments blanchis à la chaux, ses plages de sable et sa scène culturelle en plein essor. Plus loin sur la côte se trouve la cosmopolite Casablanca, la ville côtière délavée d’Essaouira et la station balnéaire animée d’Agadir, appréciée des amateurs de soleil et de surf. L’arrière-pays de Fès captive les voyageurs avec ses souks poussiéreux, ses rues en hauteur et son labyrinthe de riads (maisons traditionnelles construites autour d’une cour centrale) étonnants.

Le mélange d’architecture ancienne et coloniale qui caractérise les principales villes du Maroc en fait de belles propositions : Marrakech, Essaouira, Fès et Tétouan sont toutes inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et abritent un nombre croissant d’attractions culturelles. Et lorsque les visites commencent à s’essouffler, les visiteurs peuvent se retirer dans un hammam traditionnel, déguster la délicieuse cuisine du pays ou faire du troc dans les souks.

Au-delà des villes, des paysages grandioses vous attendent. Le Maroc se divise en deux : les montagnes de l’Atlas, qui abritent les gorges monumentales du Todra et du Dadès, les palmeraies de Tinerhir et la belle ville berbère de Ouarzazate, où les voyageurs actifs trouveront le ski à profusion. Il y a aussi Merzouga, célèbre pour ses randonnées à dos de chameau et l’observation des oiseaux, et le Toubkal, la plus haute montagne d’Afrique du Nord.

Les vagues épiques du Sahara occidental sont une aventure trop lointaine pour la plupart des voyageurs. Les forces gouvernementales continuent d’occuper ce territoire contesté, même si la souveraineté marocaine n’est pas reconnue par les Nations unies. La question reste un sujet sensible.